Qu'est ce que le TAIKIDO ?

Le taikido : discipline associée voisine de l'aikido et centrée sur l'étude de l'énergie (ki) et de l'humain dans son milieu.

<- Retourner à l'accueil
Mieux comprendre le taïkido en quelques mots :

A quoi sert d'être le meilleur guerrier,

le meilleur technicien, si un microbe, un virus, la négligence de votre corps, vous diminue physiquement ou vous tue?

club taikido alsace franche comte

Si vous expliquez à une peuplade primitive:

- un sous-marin sert à aller sous l'eau
- une machine à laver sert à laver le linge
- un réfrigérateur sert à garder les aliments au frais
- un avion à se déplacer en volant, etc.

et que vous ne lui expliquez pas que tous ces appareils dissemblables sans aucun lien commun ne sont que des applications de l'électricité, il ne comprendra pas. De même le fait que nous soyons vivants est un signe que l'énergie circule parfaitement dans notre corps. Le jour où celle-ci ne peut le faire c'est la maladie voir la mort. En taïkido nous veillons à ce que cette énergie ne soit pas bloquée dans sa circulation. Nous en prenons conscience à chaque moment de notre existence.

Nous avons donc des exercices physiques qui mobilisent cette énergie :

- pratique respiratoire
- automassage
- seifuku

Divers aspects d'une pratique basée sur l’énergétique humaine. La conception orientale, pour résumer, est d’être cohérent en se donnant "la possibilité de préserver son capital énergétique au mieux."

En trouvant une solution :

- pour se préserver des agressions physiques par autrui : pratique de l'art martial traditionnel
- aux agressions pathologiques : avoir le meilleur état énergétique et physique possible : seifuku,
- hygiène respiratoire, art de vivre.

Comme l'électricité, l'énergie (« chi ou ki » selon le terme oriental) est présente de partout et assume diverses fonctions selon les circonstances. C'est pourquoi nous mettons l'énergie « ki » au centre de notre étude, et afin de mieux la cerner et la maîtriser nous l’étudions dans diverses fonctions et situations.

Les pratiques traditionnelles occidentales

La culture occidentale a fait du sport un élément obligatoire de bonne santé. En fait cela remplace les jeux du cirque des romains. Cela amuse le bas peuple pas très évolué ce qui permet aux politiques et aux businessmen de faire leurs oeuvres en toute quiétude, sur une clientèle captive inconsciente d'être manipulée et tondue.

maitre taikido 25 39 68 90

Plus de 90% des finances sponsorisent le sport de compétition. Alors que la majorité des gens pratiquent des activités non compétitives : l'activité c'est bon, pour l'homme les excès par contre nuisent, la grand loi du yin yang...

Or, lorsqu’elle est intensive et anarchique, l’activité sportive peut s’avérer dangereuse et destructrice. Nous nions parfois les limites de notre corps en le forçant pour obtenir des performances, sans être attentif à ses protestations.

Lorsque le corps malmené déclenche un signal d’alarme (douleurs, maladies), la culture occidentale incite à prendre un palliatif (médicament, calmant...), pour guérir le plus vite possible. Elle cache les symptômes sans en écouter la signification. Le corps en faisant mal signal et informe l'individu du problème : puisque tu vis bêtement je te fais mal... donc de bonnes raisons d'aller chez le médecin mais aussi de ne jamais en sortir guéri car celui ci donne un calmant qui n'est pas sans effets secondaires. L'individu lui n'a pas compris et continu grâce aux médicaments à faire les mêmes erreurs d'art de vivre. Autrement dit le corps crée une douleur pour signaler une erreur d'art de vivre, la réponse est : "ta gueule je continue...". J'ai mal à la tête parce que je me donne des coups de marteau sur le crâne, grâce à mes cachets je continu car j'ai moins mal... Le corps fera donc plus mal et la maladie deviendra plus grave : fonctionnelle, puis lésionnelle, puis incurable... le taikido propose d'abord d'arrêter de se taper sur le crâne.

Sous prétexte de se « sentir bien », notre culture fait violence au corps sans respecter ni écouter ses messages, et l’abîme.

L'approche occidentale est uniquement "mécanique", uniforme, pour des raisons de facilités, de normes, d'industrialisation, le sport en est l'aspect divertissant : un jeu où l’on va normaliser la performance à réaliser, où tout le monde est à égalité afin de comparer la performance. D'où l’apparition du culte du champion, du meilleur. Ce qui oblige le moins bon à se doper et à tricher pour être au sommet de la norme. Il n'y a pas plus pauvre humainement parlant.

Les pratiques traditionnelles orientales

La culture orientale respecte les capacités de chacun. Chacun de nous est un cas unique, nous avons tous une réponse individuelle, donc il n'y a pas de « meilleure réponse ni de champion » et contrairement à l'approche occidentale on résout le problème chacun de manière différente. L'inverse d'un sport, de la compétition, de la performance malgré une activité physique. D'où enrichissement et respect de chacun : un art de vivre complètement différent. La culture orientale ne fixe pas de performances excessives à atteindre, mais incite à connaître et développer ses propres possibilités. Elle exclut ainsi tout idée de sport et de compétition . Elle guide vers une connaissance approfondie de soi et enseigne à être à l’écoute de son corps.

Aux médicaments industriels chimiques et destructeurs, elle préfère les soins doux naturels chaque fois que c'est possible. Inutile de prendre une bombe atomique pour une escarmouche ! Le taïkido permet de régler de nombreux problèmes par soi-même avant d'aller consulter le spécialiste pour des broutilles qui néanmoins empoisonnent la vie. Un problème peut ainsi être réglé par de simples exercices, massages, etc... Le seul objectif : faire circuler l'énergie car lorsque celle ci ne circule plus ou est entravée on ne se sent pas bien. Tout est énergie dans l'univers, sous diverses formes. C'est pourquoi le taïkido fait de l'énergie son étude centrale sous différentes formes : se préserver des maladies (seifuku..), des agressions physiques (arts martiaux énergétiques comme l'aïkido...), etc.

Le Taïkido est donc l'étude du tchi " l'énergie selon les concepts orientaux"

Le taïkido, héritier de cette culture, apprend à faire circuler les énergies et à être mieux tout en respectant son propre corps.

« Creuser un puits avant d’avoir soif » Sagesse orientale

taikido dojos de l'Est

Le taïkido nous enrichi

En proposant une autre vision de nous même, de la vision occidentale aux repères orientaux, la pratique du taïkido nous enrichi. Car aucune de ces 2 visions n'est supérieure ou meilleure que l'autre (yin yang) c'est simplement 2 points de vue qui nous permettent d'embrasser notre réalité : un seul point de vue ne suffit pas.

Le taïkido est donc une technique, une mise en pratique des théories et des conceptions orientales. Car bien sûr la théorie n'a aucun intérêt si elle n'a aucune utilisation pratique et vérifiable. Une philosophie au vrai sens du terme : elle nous relie à l'universalité, concept que nous avons abandonné aux religions depuis longtemps.

Un art de vivre car les pratiquants appliquent dans leur vie de tous les jours les principes du taikido.